21 avr. 2013

Test bouchons auditifs : Alvis MK4

Ride safe

Bouchons longtemps délaissés, abandonnés au fond d'une poche qui finit à la machine à laver, je me suis préoccupée de la protection de mon audition tardivement. Au départ je les réservais aux longs trajets, sans pour autant les utiliser de manière systématique. Je me contentais des bouchons en mousse jetables qu'on trouve en pharmacie ou dans l'industrie. Le fait est que morphologiquement, je n'ai jamais trouvé bouchon à mon oreille. Trop longs ou trop gros, ils étaient non seulement difficiles à placer mais également rapidement douloureux, m'obligeant à les retirer au bout de 2 heures maximum. 

Choix



Ces dernières années, plusieurs produits sont arrivés sur le marché, à des prix variables, comme les Earsonics Earpad ou Alpine MotoSafe. Mais ce sont l'ergonomie, le maintien et les essais dans différents magazines spécialisés, qui m'ont convaincue de tester les Alvis, modèle MK4. Facturés 35 € la paire, il ne s'agit pas de bouchons sur-mesure, mais ergonomiques, en silicone médical et lavables. Ils existent en plusieurs tailles et possèdent un clapet pour sélectionner le niveau d'atténuation souhaité. 


En route mauvaise troupe

Emballage et boîte de rangement

En dehors de l'aspect purement protection, car on roulera bientôt tous sous une capote' géante jaune fluo, il est indéniable que cela réduit la fatigue et favorise la concentration. Utilisant un Shoei X-Spirit, très bien ventilé et bruyant, la différence après un roulage est flagrante. Le confort du silicone est parfait: si vous sélectionnez la bonne taille, il épouse votre canal auditif et le moulage extérieur est placé dans votre conque (je n'ai pas eu l'occasion d'essayer du matériel sur mesure pour comparaison, mais le budget n'est pas du même ordre de grandeur). Après plus de 6h de route je n'ai pas ressenti de gêne particulière, ils passent bien dans le casque, sans bouger une fois bien mis en place. J'appréhendais d'être trop coupée de la circulation comme c'est parfois le cas avec les bouchons jetables, mais avec les MK4 ça ne l'est pas. Toutes les fréquences ne sont pas filtrées, ainsi, même clapet fermé vous entendait un klaxon et pouvez encore discuter avec la pompiste.
Livrés dans leur boîte étanche, à nettoyer à l'eau tiède et savon de Marseille ou produits spécialisés vendus en pharmacie, je les ai vraiment adoptés. A noter qu'il existe plusieurs modèles en fonction de l'atténuation désirée, vous trouverez plus de détails sur le site Alvis.

***