31 oct. 2012

Nausées matinales...

Bien que ce titre soit évocateur des prémices biologiques d'un heureux évènement chez la femme, cette fois-ci il n'en est rien. Pourtant je ressens régulièrement les mêmes symptômes lorsque je me rends sur mon lieu de travail. D'une part, j'ai honte d'avouer que je suis à ce moment-là en boîte à roues au milieu de mes congénères frustrés au volant. D'autre part, la circulation étant tellement amorphe (comprendre très dense certes mais très lente surtout); que cela laisse un temps non négligeable à l'observation. Bien que la nuit ait été courte, ou le poisson du sushi de la veille pas frais, mon malaise matinale ne vient pas de là. Il existe une espèce qui m'horrifie et parfois me fait rendre mon jus d'orange sur le tableau de bord : LES SCOOTERS.

T Max, le modèle le plus volé, on se demande pourquoi !

Ma définition du scooter était celle-ci : Tas de plastique à 2 deux roues de 10" ou 13", à variateur, 50cc 2-temps, débridé souvent kitté 75cc ou 80cc, avec un "poumon", galets allégés et autres trucs nécessaires pour espérer accrocher les mob' ou 50 à boîte. Public visé : 14 à 18 ans avec de l'acné, champion du quartier du 100m D.A devant le Macumba Night ou le lycée. Je n'étais déjà pas convaincue à l'époque, entre la position, la conduite, le mot...quoi ? ,le look; je m'exerçais surtout à les griller à la moindre occasion. En général, à 18 ans le conducteur de scoot' passait le permis B quand celui en mob' se concentrait sur le A, révélateur.

Aprilia SR 50, fer de lance de la marque en 50cc

Aujourd'hui, cette espèce  a muté pour n'en garder que le nom. Quand j'entre chez mon concessionnaire préféré, il n'y a que "ça" et rarement l'ombre d'un GSX-R, au grand désespoir même du vendeur. Je ne saurais même pas comment définir cette nouvelle espèce : c'est gros, c'est lourd, c'est moche, c'est cher. L'équipement et la dégaine du scootomobiliste se résume à un casque jet Momo intérieur cuir quand ce dernier a un costume et des chaussures pointues, ou à un modulable Roof porté ouvert quand c'est le jogging qui est de rigueur. A force d'en voir, j'ai réussi à maîtriser à mes remontées gastriques; mais j'ai parfois le coup de grâce, un coup en traître, quand je passe devant la piste d'examen du permis. Je réalise alors que ces immondices nécessitent le permis A, qu'une grande proportion des gens que je vois au plateau ne conduiront une vraie moto que pendant une vingtaine d'heures : la kawette de l'auto-école. Je pourrais me consoler en me disant qu'au fond ils se foutent de la moto, mais je refuse d'être assimiler à ces individus. 
Et il n'y a pas que ça... Mon coeur saigne, ma voix tremble, mes yeux pleurent, quand je croise de vieilles connaissances qui ont lâchement largué leur sportive pour un tas de boue de ce genre. Inutile de se voiler la face, il n'y a pas d'arguments, vous êtes coupables :
  • Porter mémère : elle n'a qu'à se muscler et travailler sa souplesse;
  • Porter des dossiers : sac-à-dos, bagster, woopa; des solutions existent;
  • La vitesse : vu les performances des gros scoot' c'est une mauvaise excuse.

Alors mieux vaut en rire, être heureux de chevaucher un monstre à guidon-bracelets qui vous scotchent les yeux au fond des orbites en laissant une trace de pneu, sur le bitume.
***

6 commentaires:

  1. Pour avoir les deux (Street Triple et burgman 400), je peux garantir que le burg a ses arguments à faire valoir tout comme la street, et chacun répond à des besoins différents.

    La street : Voyage, arsouille du dimanche, plaisir de conduite, plaisir des yeux... arguments liés au plaisir de conduite du 2 roues et aux grand espaces (remplis de radars).

    Le Burg : Arriver sec chez les clients, ranger son casque et son blouson dans le coffre le temps d'un shopping, clé codée, rayon de braquage adapté à la ville. C'est moche mais c'est pragmatique. C'est moins performant qu'une moto, mais c'est largement assez.

    Les deux roues (vélos compris) sont bien assez discriminés aujourd'hui pour ne pas se faire une guéguerre interne et puérile "gna gna j'ai une moto je suis un vrai motard, mais j'ai pas une harley c'est pour les riches, mais j'ai pas un scooter c'est pour les autres, mais j'ai un moteur à carbu l'injection c'est naze, l'abs c'est pour ceux qui savent pas conduire..." On entend ça trop souvent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chacun son truc c'est certain, sinon ça ne se vendrait pas autant. Je n'aime pas les maxiscoot mais je ne les pousse pas dans le fossé non plus ! Je n'oublie pas que la plupart ont été motard un jour ou le sont toujours en parallèle. Sans chercher à cloisonner chaque pratique, un peu de second degré n'a jamais tué personne ;)

      Supprimer
  2. Le scooter, c'est laid, et en plus, souvent, les conducteurs de ses engins (je sais qu'en matière de 2 roues nous sommes censés dire "pilote", mais j'estime le terme invalide dans le cas des scooters) n'ont de respect que pour un seul usager : eux-mêmes! C'est en tout cas le comportement que je vois fréquemment en ville, changement de file sans clignotants, stop "coulés" sans un regard, stationnement inapproprié,... bref, comme le pire des caisseux! Le tout avec un équipement qui ne protégerait même pas d'une chute de vélo (short, tong, t-shirt, bière & clope (vu en vrai!). Sans compter que comme aucun scooteux ne dis bonjour, ils s'excluent eux-mêmes de la caste des motards!
    Maintenant, c'est vrai, chacun ses idées, mais j'ai plus de respect pour le 1er 500cb venu avec ses 3 tours de compteurs qu'envers un scooter, serais-ce un T-Max! (J'ai d'ailleurs incendié un jour un pote qui me ventait les mérites de ce machin sans noblesse).

    RépondreSupprimer
  3. j'ai le A et roule soit en gsr 750 soit avec mon vaillant giléra nexus 125 kit malossi
    210, résultat un 155 en "125" une tenu de route qui ferait palir certaines motos surtout sur les petites routes sinueuses des gorges de l'aveyron.
    coter équipements, j'ai le même que sur la moto, bottes alpinestar, pantalon renforcé, blouson furigan cordura, dorsale de la mort qui tue, gants racing, casque shoei xr 1100.... alors que l'été combien de fois je croise des motards des plages !!
    et faire 700 bornes en scoot dans la journée ne me fait pas peur alors que pour beaucoup de motards, 200 c'est déjà le bout du monde.
    je n'ai rien contre les scooters ni les motards mais je vois beaucoup plus d'intolérance du coter des motards.
    y a des cons partout.
    chez les mecs en scooter ce qui me gave c'est de les voir faire les cakes au feu à coter de jeuno en 50 (c'est moi qui démarre le plus vite) et aussi, ils ne connaissent quasiment plus rien des règles de sécurité en ville.

    RépondreSupprimer
  4. Et moi qui pensait qu'une motarde c'était un motard, en mieux, doté d'une vrai intelligence, plus fine, plus sensible et pas seulement d'un instinct ! Vous l'avez deviner je roule en T-M... et avec l'ABS en plus !
    Non parce que moi aussi je peux pratiquer le second degré !!! Voir même le troisième !
    C'est vrai qu'il y a de quoi se marrer, une "nana" qui ne roule que le weekend sur son GSX-R, et encore uniquement par beau temps à mon avis, et qui critique des motards, certes sans 4 en 1, mais qui EUX roulent par tous les temps, et tous les jours.
    Et franchement, je préfères le look de mon T-Max, que celui des "vraies" motos affublées d'un Top-Case ridicule... quand ce n'est pas des valises comme les BMistes.

    Bon y a un cas à part, mais on est tous d'accord que ce ne sont pas des motos : les 3 roues.
    Là ok c'est trés moche,et rarement des vrais motards.

    Je crois tout simplement que le stress subit dans ta boite à roues tous les matins et tous les soirs à réduit tes facultés de jugements...

    As-tu au moins essayé un T-Max ? Demande à ton concessionnaire de t'en prêter un, il sera ravit !
    A chaque révision mon concessionnaire me prête une 600 et bien pour rien au monde je reviendrais en arrière même si il y a plus de poneys dans le moteur ! Il y a toujours un âne au guidon...

    Bonne route à tous zé toutes. ;)


    RépondreSupprimer
  5. Je constate que le scootard est aussi susceptible, voire plus (frustration ?) que le motard. Je t'invite à lire d'autres articles, pour saisir que tout n'est pas à prendre au pied de la lettre... Enfin soit, éclate toi bien avec ton tank.

    RépondreSupprimer