10 janv. 2013

Les Radars Chrono'

Top chrono aux 17 tournants

Avec cette annonce, j'ai un peu l'impression que le pire arrive : les radars-tronçons. Jusqu'à présent les radars fixes avaient leur place sur les autobeurk et des nationales hyper fréquentées et ennuyeuses, c'est-à-dire des endroits dénués d'intérêts motards. Le fait est que l'installation de ce radar tronçon en vallée de Chevreuse me fait plus penser à une chasse aux sorcières. Plus accidentogène, peut-être, mais pour quelle raison ? Est-ce réellement la vitesse qui est LE facteur absolu de cette statistique qui faisait mauvais genre sur le bureau de notre ministre ? Certainement pas...



Par Géménos
Col de l'Espigoulier (13)

Il y a de quoi faire ailleurs ? Certes mais...

La vallée de Chevreuse est bien loin géographiquement, je n'y ai même jamais mis les roues, et il y a de quoi faire en virolos ailleurs. Mais ça ne m'empêche pas d'être révolter ! Si cela touchait votre trajet quotidien ou votre petit coin de paradis, peut-être verriez-vous la chose autrement... Si nos trajets sont chronométrés et contrôlés, on peut se poser la question de l'intérêt du véhicule individuel. Autant instaurer dès aujourd'hui un moyen de transport "commindividuel", préprogrammé et sans conducteur, comme on le voit dans le film i-Robot par exemple. Vous savez ce film où une MV Agusta à moteur à explosion à essence est stigmatisée comme une arme de destruction massive... Ces radars tronçons sont une arme, un outil pardon, rêvée ; et il ne s'agit que d'une question de budget pour ne pas en mettre partout sur les routes "connues" à plus forte fréquentation motarde.

Dessine-moi un mouton !

Toutes proportions gardées, ce qui m'inquiète le plus n'est pas de voir le système évoluer, mais de constater la réaction de mes cons-citoyens. Je me souviens d'une époque pas si lointaine où l'échange d'appels de phares étaient courants, sans faire le distinguo entre types de véhicules; mais si vous faîtes le compte aujourd'hui, vous aurez assez des doigts d'une seule main. Cela se ressent dans le regard de votre congénère, nous sommes passés d'un souriant "Fais gaffe mon gars tu es attendu au prochain rond-point" à un vengeur-collabo' "Vas-y connard tu vas te faire serrer dans 500 mètres". Sur la route je ne déplore même plus le manque de courtoisie, je déplore l'animosité, l'envie lâche et vengeresse de répression, voire la délation.
Le radar-tronçon fait le buzz au sein d'une communauté assez restreinte, finalement beaucoup n'en ont que faire, et les autres trouvent même cela bien. Au fait, est-ce que cela fonctionnera aussi pour la vitesse minimum ? Car il n'est pas rare de trouver des véhicules circulant à 40 km/h sur des portions à 90 km/h, où à 70 km/h sur la voie de gauche d'une autoroute vide, et j'en passe. La vitesse dans l'absolu est une chose, le comportement et le danger en sont une autre.
Finalement, je constate que le lavage de cerveau a fonctionné sur beaucoup, allant même jusqu'à scléroser leur capacité à identifier le vrai danger.


Mais encore...

Sans être fataliste, on ne peut pas dire que cela aille dans le bon sens. Il y a ceux qui baisseront la tête, ceux qui fuiront, mais il restera toujours des irréductibles fervents défenseurs de la Liberté. Il faut toujours garder l'espoir, car le système "parfait" n'existe pas: si la porte principale est bloquée, il reste l'issu de secours; si l'issu de secours est verrouillée, il y a toujours la fenêtre; si la fenêtre est fermée, il reste la hache incendie pour la briser; si la hache incendie a été volée, il restera nos mains !

***