18 janv. 2013

Une GSX-R, oui mais laquelle ?

Suite à une discussion ayant commencée sur le réseau social twitter, j'ai eu envie de faire un petit récapitulatif non exhaustif des caractéristiques de la gamme hypersport Suzuki 2013. Aujourd'hui, la marque propose un choix plutôt large avec ses 3 cylindrées distinctes.
GSX-R 1000 - 2013 - Edition limitée "1 million"

Voici un tableau regroupant certaines caractéristiques des différents modèles :
J'ai tenu à faire un tableau, visuellement plus parlant à comparer. En effet, on peut parler de puissance et de couple, mais il faut préciser à quel régime moteur. On peut parler de poids (de masse plus exactement), mais il faut prendre en compte le total tout pleins fait : moto en état de marche. On peut parler de masse, mais il faut penser aussi à la répartition des masses et au centre de gravité, ainsi qu'à la géométrie complète de la moto (empattement, angle de chasse, etc); sachant que l'inertie et l'équilibrage du moteur influencent également le comportement dynamique.
En dehors de ça, il faudrait compléter avec des chiffres de chronométrage, les accélérations de 0 à 100 km/h, de 0 à 200 km/h, les reprises en 6, la vitesse maximale, etc... Cela rendrait mieux compte du caractère moteur.

Suzuki GSX-R 600 - modèle 2013

Voilà donc les chiffres pour les machines "sorties de caisse" débridée. Il faut aussi garder à l'esprit que vous pourrez influencer certains paramètres assez facilement en remplaçant certaines pièces, plus ou moins coûteuses suivant votre envie et votre budget.











Pour choisir votre GSX-R, j'aurais envie de dire "Prenez celle qui vous plaît" tout simplement; mais ce serait illusoire de ne pas tenir compte de l'aspect financier, autant pour l'achat que pour l'assurance, ainsi qu'un minimum d'expérience. Un compétiteur aura moins de difficulté, puisque c'est son championnat qui va déterminé son choix. Dans le cadre d'une pratique routière, les GSXR sont assez tolérantes pour le quotidien et sont aussi aptes à traverser la France. Le système SMDS permet de conserver une réponse plus souple de la poignée de gaz pour les jours où on ne voudrait pas se scotcher les yeux au fond des orbites, et le couple présent en toutes circonstances sur le 1000 est un vrai plus. Pour une pratique de la piste en loisir, le 750 apparaît être un compromis agréable : le gain de couple présent plus bas que sur le 600 pardonnera plus les erreurs de rapports, alors qu'on aura moins à craindre le high-side sur une ouverture optimiste des gaz que sur le 1000. Le 1000 accuse également un sur-poids conséquent en conduite sportive, qui la rend moins facile et plus éprouvante. Le plaisir sera plus vite acquis avec un 750, dont le chrono pourra faire pâlir des 1000 pour le peu que le pilote soit moins doué que vous et la ligne droite pas trop longue.

Suzuki - GSX-R 750 modèle 2013

***