22 janv. 2013

"Aux armes citoyens !" - MAJ

Suite à la nouvelle information d'interdire certains cols Vosgiens aux motos le week-end, parue sur Le Repaire des Motards, j'en suis toujours bouche bée ! Qu'est ce que cela veut dire, j'ai été téléportée en dictature sans m'en rendre compte ? C'est incompréhensible, absurde, injuste. Clairement, je me fiche de savoir que certains y abusaient en prenant la route pour un circuit. D'autres routes connues ailleurs en France ont été confrontées à ce phénomènes, et qu'est ce qu'on y a vu ? La multiplication d'opérations coup de poings aux jours et aux horaires de grande fréquentation, avec arrêt systématique des motards pour contrôle "en détails" : mesure des plaques, passage au sonomètre, etc... Même pour ceux qui circulaient "calmement". Suite à ça, la fréquentation de ces portions a naturellement baissé, efficace donc. Ce n'est pas agréable, mais c'est une application stricte de la loi dans un cadre précis et connu.
Interdire purement la circulation : je considère cela comme une atteinte à ma liberté individuelle. Plus ça va, moins ça va, de quel droit stigmatiser un groupe de personnes ?
Photo extraite du film "V pour Vendetta", un film à voir.

"Moi non plus j'aime pas..."

Je n'aime pas les 4x4, ou du moins les SUV : ils sont à peine bons à monter sur un trottoir, histoire de se  garer comme ils veulent et d'obliger une mère à passer sur la route avec sa poussette; ils sont hauts et souvent avec une vitre arrière teintée histoire que la visibilité soit vraiment réduite à néant. Je n'aime pas les petites voitures soit-disant sportives rabaissées : ils ont des vitres teintés, font vibrer le caisson de bass en ville, font du gymkhana sur l'autoroute et provoquent un motard dès qu'ils en voient un car ils s'imaginent avoir une voiture puissante.
Je continue ma liste d'à-priori ? Est-ce que je considère chaque conducteur de ce type de véhicule comme un individu à qui on doit retirer le droit de circuler au motif qu'il serait susceptible un jour éventuellement dans des circonstances malheureuses de représenter un danger ? Non.
Cette mesure n'est qu'une idée fachiste pour flatter un électorat local, mais il se pourrait qu'elle donne des idées à d'autres, il est inconcevable de laisser faire une telle aberration. Je vous encourage vivement à vous rapprocher de votre antenne locale FFMC pour y apporter votre soutien et défendre nos droits, et une pétition est déjà ouverte ici.
Bientôt nous ne serons plus que des chimpanzés en cage (parkings fermés, circuits) à qui on jettera des cacahuètes (quelques litres d'essence), le tout avec une puce sous la peau (licence, assurance) histoire de vérifier qu'on ne passe pas à travers les barreaux.



Mise à jour du 25/01/2013 :

Inutile de préciser que cette mesure a fait le buzz au sein de la communauté motarde et même ailleurs. Tant mieux, l'information est vite remontée et le préfet s'est empressé de préciser, entre autre : "L'interdiction de circulation n'est pas à l'ordre du jour". Plus que de me réjouir, j'ai envie de dire : encore heureux ! Mais restons vigilent  car  cette bien mauvaise idée pourrait rester dans le coin d'une tête vide et ressortir malgré tout un jour prochain. Sans compter qu'il s'agissait peut-être d'un coup de bluff, pour justifier un renfort des contrôles dans ces zones en nous faisant gober qu'on aurait échappé au pire... doux leurre.
En tout cas, merci pour votre mobilisation et les nombreuses signatures récoltées sur la pétition FFMC en à peine quelques jours ! V

***