11 avr. 2016

Women's Cup - Le Mans, 7-8-9 avril 2016

Pour faire suite à l'article qui vous annonçait ma participation à la Women's Cup, course de vitesse 100% féminine qui a eu lieu en ouverture des 24h du Mans sur le mythique circuit Bugatti, un compte-rendu s'imposait.

Photo de groupe des concurrentes de la Women's Cup 2016



En raison de la dimension de l'épreuve, les courses annexes ont vu leurs essais et qualifications assez étalés sur la semaine, l'arrivée dans le paddock devait donc se faire le mardi soir pour être opérationnelle dès le mercredi matin. La journée du mercredi était consacrée aux essais libres le matin, puis aux vérifications administratives et techniques l'après-midi, celle du jeudi étant consacrée au  briefing mais également à la première séance d'essais chronométrés.











Essais chronométrés 1 & 2

"Le Mans", ou "la valse des pneus"

Après avoir découvert et vraiment aimé le tracé du Bugatti la veille dans des conditions idéales, piste sèche et météo ensoleillée, il n'en sera pas de même pour la suite. Parties sous le soleil en pneus « sec », la chute d'une concurrente au virage de « la Chapelle », provoquera une neutralisation par drapeau rouge de 15 minutes, alors que je m’apprêtais à faire un tour rapide. Au moment de repartir, la pluie avait fait son apparition et aucun chrono ne sera validé ! La piste déclarée « wet », l'organisation nous donnera 20 minutes pour changer les roues et repartir pour faire la session complète.

La deuxième séance d'essais chronométrés était programmée le vendredi à 9h, Nous avons pris la piste par une température de 5 degrés, sur un circuit globalement sec mais avec de nombreuses traces d'humidité et sous un ciel toujours menaçant. Aux deux tiers de la session, la qualification est de nouveau  interrompue par un drapeau rouge. Compte tenu de la météo et du timing, la séance n'est pas repartie, devant laisser la place à la deuxième série. Au global sur les 84 filles engagées, je me classe en 19ème position, 10ème 600cc, et me qualifie donc directement pour la finale A du samedi midi, alors que de nombreuses autres pilotes devront tenter de se repêcher lors de la finale B.








D-Day, la finale !


Pré-grille de la finale A


La course était planifiée à 12h30, et nous avons longtemps scruté le ciel avant d'installer les roues jusqu'à ce qu'à 11h la pluie franche arrive. Comme annoncé au briefing, en cas de pluie, et de piste déclarée « wet », la course sera réduite de 8 à 5 tours pour une finale « sprint ».

Après un départ correct où je suis passée de la 19ème position à la 16ème entre le départ et la chicane Dunlop, je gardais mes repères malgré une piste très délicate. Panneautée en 13ème position, j'avais la 12ème place en ligne de mire. Mais dans la sortie du virage du « chemin aux bœufs » j'ai été un peu trop optimiste et j'ai chuté en perdant l'adhérence de l'arrière. 













Bilan

On pourra juger dommage de ne pas avoir passé le drapeau à damiers puisque j'aurais pu "assurer" la 13ème place, mais je n'ai pas de regrets, car ce n'est pas mon tempérament, et encore moins sur une course réduite à 5 tours. La semaine aura cependant été très riche en enseignements, que ce soit en terme de pilotage, de technique, de rencontres humaines et d'échanges.

Crédit Photo: Etienne Maurin / French Arrogance

Comme l'a annoncé Emma Clair Dumont, organisatrice de l’événement, en 2017 la Women's Cup deviendra  un challenge composé de 3 courses qui se dérouleront lors les manches du championnat de France Promosport. Dès que je disposerai de plus d'informations à ce sujet, je vous reparlerai des mes projets pour cette formule.

***