4 févr. 2013

A côté de la plaque...

Comme beaucoup, lors du passage au nouveau format de plaque d'immatriculation, j'avais dans l'idée de pouvoir la personnaliser comme avant; tout en restant dans une signalisation correcte et non timbre Poste. On nous rabâchait qu'il était possible de modifier l'affichage du département, qu'il n'était plus obligatoirement lié au lieu de résidence. Sur le principe, cet affichage n'a donc plus de valeur et ne fait référence qu'au choix du conducteur.

Erreur je faisais, département tu choisiras !

J'avais très certainement mal interprété la chose, pensant que je pourrais me passer simplement d'afficher un quelconque département, ou alors pourquoi pas le remplacer par un logo personnel du même format, ne gênant en rien la lisibilité de la plaque. Non le département de résidence n'est pas obligatoire, mais un département est obligatoire. Alors à quoi bon ?
Bref, plus j'en lisais et plus j'avais envie de refaire une plaque à mon goût. Chose faîte, tout à fait lisible, dimensions (17x13cm) et lettrage légaux, avec le fond blanc réfléchissant, mais au format fatidique "non homologué" car je n'affiche pas de département en haut à droite.
Plaque perso - "presque" homologuée

On a frôlé le pire...

Qui plus est, il faut garder à l'esprit que nous, motards, nous échappons (peut-être provisoirement) de justesse au redimensionnement desdites plaques, qui nous rapprocherait presque d'une page A4 à trimballer ! Mais quelle absurdité... Il y a eu la chasse au fond réfléchissant, à la police de caractère, à la taille, au logo Europe, à l'inclinaison et nous voilà re-parti dans un cycle. A quand une plaque avant ? Des écussons géants sur le blouson, devant et derrière, et pourquoi pas des tatouages tel que des bagnards aussi ?
Mais au fait, histoire de pousser le raisonnement, on pourrait dire que ce n'est vraiment pas écolo : plus de surface = plus de matière plastique ou d'aluminium & équipement anti-aérodynamique = augmentation de la consommation.


***