25 févr. 2015

Mise en conformité - Course

Vous avez équipé votre moto en version piste, kit poly, fraîchement débridée, chaussée avec des pneus quivontbien et l'idée vous titille de goûter à la compétition.
De nombreuses formules existent, via la FFM directement, l' O3Z ou encore le WERC. Je ne saurai être exhaustive en fonction de chaque règlement, je vous invite donc à lire en détails celui qui vous concerne. Afin de savoir à quoi vous attendre dans les grandes lignes, voici un recoupement de la préparation qui sera exigée au contrôle technique des courses de vitesse sur circuit, sous peine de vous voir interdire de prendre part à l’événement.

Protections

Certains éléments sont souvent installés avant même de commencer une compétition, pour vous protéger vous et votre monture, à savoir que certains sont néanmoins obligatoires pour prendre un départ:
- protections des carters, de préférence des modèles à visser (parfois imposé)
- protection du levier de frein avant, d'un modèle vendu dans le commerce
- protection de la couronne, plus habituellement nommée "dent de requin"


Fluides

Déjà équipé d'un poly, il faudra veiller à :
- avoir un sabot percé disposant bouchons amovibles (souvent 2, de 25mm de diamètre chacun)
- installer un/des bidon(s) de récupération regroupant les différents reniflards, d'une capacité minimum de 0,5L au total
- remplacer le liquide de refroidissement par de l'eau (distillée), que l'on pourra mélanger avec de l'alcool éthylique.

Freinage des vis

Le but est d'éviter les desserrages intempestifs d'éléments critiques, et donc les éventuels accidents en piste. Cette opération se fait en 3 étapes: perçage des têtes de vis, passage de fil à freiner, torsades de sécurité.

Les différents éléments qui doivent être freinés sont les suivants:
- bouchon de remplissage huile
- bouchon de vidange d'huile
- bouchon de vidange de liquide de refroidissement (eau)
- bouchon remplissage radiateur
- le filtre à huile (via un collier autour du corps de filtre par exemple)
- les vis des étriers avants
- les protections de carters (si ces éléments sont collés et que le règlement n'exige pas des modèles à visser).

Pince aviation et fil à freiner
Vis d'étriers Pro-Bolt en inox







Si l'idée de percer vos vis d'origine vous rebute quelque peu, sachez que Pro Bolt commercialise des vis pré-percées.










Autres informations

Même si votre machine est aguerrie à la piste, n'oubliez pas de retirer les éléments suivants: béquille latéral (attention au contacteur de sécurité, prévoir un shunt), phares avant et arrière, klaxon, clignotants, commodos, reposes-pieds passager, rétroviseurs, support de plaque, etc... Vous pouvez donc alléger et simplifier le faisceau électrique en conséquence.

Adepte du full barouf', il faudra éventuellement penser à la muselière, le niveau sonore maxi étant fixé à 102 db. Le régime de contrôle est défini suivant la cylindrée et l'architecture moteur, par exemple: à 7000 trs/min pour un 600cc 4 cylindres.

Autre point, j'ai lu à plusieurs reprises que les batteries de rechange étaient autorisées sous réserve de conserver les dimensions et les caractéristiques d'origine, mais que les modèles au lithium n'étaient pas admis.

Enfin, dans le but de limiter la course à l'armement et homogénéiser les performances des machines dans les différentes formules, les organisateurs n'autorise pas l'utilisation des tous les accessoires disponibles sur le marché (maître-cylindre adaptable, shifter, anti-dribble, boitier d'injection, taille de groupe électrogène en pré-grille, etc...).

Bonne préparation !

***