25 juil. 2016

Femme & Motarde, la nouvelle de la presse écrite


Bon, oui c'est vrai, il m'aura fallu la sortie du numéro 3 pour me décider! A vrai dire je n'avais pas été vraiment emballée en feuilletant le premier numéro, les arguments tels que "la nouveauté" et "unique revue sur le créneau" me laissant de marbre. Mais cette fois, un petit truc en plus de la curiosité m'a décidée à dépenser les 4,90 euros de ce troisième volet: l'interview d' Emma Clair, pilier de la FFM et de la Women's Cup.

Côté édition, aucune déception: l'épaisseur de la centaine de pages promet de nous faire tenir en haleine un temps certain, les pages de publicité y sont anecdotiques et la qualité du papier n'aura pas à craindre de nous accompagner un peu partout. Et le contenu me direz-vous ?
Bien que le titre "Femme & Motarde" semble annoncer le concept, il faut reconnaître que les sujets traités sont très vastes. 


Comme dans un magazine féminin, on y trouve quelques pages de photos de mode, mais avec des équipements de motos, et des conseils sur les soins capillaires compte tenu de ce qu'endurent les cheveux après des heures sous le casque. Cependant, faisons la part des choses: un petit blouson court et cintré sans aucunes protections, n'a que peu d'intérêts. Tout comme l'usage du casque jet qui est certes plus esthétique en photo mais qui promet de vous faire rencontrer un chirurgien maxillo-facial, en plus de vous décoiffer quoiqu'il arrive.



On retrouve également des rubriques habituellement présentes dans d'autres catégories de presse écrite: horoscope, mots croisés, shopping, qui ne sont pas propres à la moto mais qui font toujours passer un bon moment. Globalement le mélange des genres est réussi.





Mais F&M ne se résume pas à cela. C'est à ce moment que le sous-titre "Libérez l'amazone qui est en vous" prend son sens; car j'ai trouvé que les sujets abordés s'adressaient autant aux motardes en devenir (comment passer le permis, quelle 125cc choisir, les astuces pour voyager en passagère) qu'aux autres. Sans être "cucul la praline", le message est clair: foncez vous inscrire au permis, sans a priori ou crainte d'être jugées.


On pouvait redouter de trouver des articles caricaturaux, mais ce n'est pas le cas. Les rubriques telles que les news, les interviews, les essais et divers conseils sont riches et pertinentsExemples: le check up mécanique ou les étirements sur les longs trajets. Par ailleurs, rien n'empêche au genre masculin d'avoir les cheveux longs et appliquer les soins capillaires recommandés, de s'étirer au  cours des road trip, ou encore d'être passager, sus aux clichés! 







Mesdames les - futures - motardes, averties ou non, messieurs compagnon ou père de motardes, plutôt que d'acheter le hors série "spécial copier-coller", pardon "spécial vacances",  d'un mensuel ou hebdomadaire standard, Femme & Motarde mérite à être connu. Je vais attendre le n°4 avec impatience en espérant y trouver des articles plus baroudeurs et moins urbains avec un ou deux essais de motos asexuées qui collent la rétine au fond du casque!


***