6° Améliorer le Freinage

Caractéristiques du freinage d’origine

Avant : Etriers radiaux Tokico 4 pistons, en 2 parties, Maître-cylindre radial Nissin de 19 mm
Arrière : Etrier Tokico 1 piston & Maître-cylindre
Feeling : La puissance de l’ensemble du système de freinage est au rendez-vous mais se dégrade après quelques montées en témpératures.
Sans parler de remplacer le système complet, il est possible et facile d'améliorer significativement l'endurance de l'ensemble.

 

Phase 1 : Les plaquettes

Afin d'amélioré le feeling et l'efficacité du freinage, j'ai choisi une marque qui ne m'a jamais déçue et une référence dans le domaine : les plaquettes Carbone Lorraine. Les étriers avant vont accueillir des paires de SBK 5+ (ref. 1133) - dernièrement renommé XBK 5 - et l'arrière une paire de RX-3 (ref. 1163) en métal fritté, disposant de ventilation pour la dissipation des calories afin de limiter le phénomène de fadding.

Carbone Lorraine - une référence

Quel est l'intérêt du métal fritté ?

Les plaquettes en métal fritté sont fabriquées à partir de poudres. Le produit de friction contient au moins dix constituants (cuivre, bronze, fer, céramiques, graphites...). Chacun de ces constituants à un rôle essentiel au cours du frottement de la plaquette sur le disque (confort, bruit, performance). Les plaquettes en métal fritté offrent un meilleur mordant et une moindre transmission des calories au liquide, limitant ainsi le phénomène de fadding qu'on peut rencontrer lors de certaines utilisations, que les plaquettes de type organique.

 

Phase 2 : Les durites


Schéma de principe ( durites avants)

Les durites d’origine en caoutchouc donnent un feeling un peu spongieux et sont sensibles à la température. Les durites gainées et tressées de type « aviation » permettent d'anhiler ce phénomène car elles ne se déforment pas sous la pression exercée, à froid comme à chaud.

J'ai choisi d’utiliser des banjos en acier inox et non en alu dans un souci de robustesse et de fiabilité. Si vous voulez mettre de la couleur, choississez plutôt des gaînes colorées, cela tiendra plus longtemps que l'anodisation des banjos et n'engagera pas la solidité de l'ensemble.
Afin de conserver une longueur minimum de durite et un peu de progressivité, le montage d’origine a été conservé, c'est d'ailleurs le kit proposé par Goodridge.


Cependant, il est possible de passer en double durites directement du maître-cylindre, ou bien de placer un raccord en T ou répartiteur, sur le té inférieur.



 

Phase 3 : Le liquide



Le RBF 660 - un des liquide les plus performant


Peu onéreux, il ne faut pas pour autant prendre le premier venu. Le liquide de frein, appellé plus communément Dot (pour Department Of Transports à l'origine de la norme) ou Looked, a une forte tendance à l'hydroscopie, c'est-à-dire qu'il se charge d'humidité. Ceci abaisse son point d'ébullition, rendant le freinage moins endurant et donc moins performant. Les préconisations de purge des systèmes tous les 1 à 2 ans ne sont pas exagérées et permettent de garantir une performance optimale de l'ensemble, ne faîte pas l'impasse. Il existe différentes références de dot, qui ne sont pas toutes équivalentes.









DOT 4 : Le plus courant actuellement sur nos motos, son point d'ébullition "à sec" est donné à 230°C, contre 155°C "humide".
DOT 5.1 : Plus récent, son point d'ébullition "à sec" est donné à 265 °C, contre 185°C "humide". on limite ainsi le phénomène de fadding. Il est également moins visqueux que le DOT 4. 

DOT 5 : Attention, cette version contient du silicone et est souvent de couleur mauve. Il est non miscible avec les DOT 4 et 5.1 et non supporté par tous les joints de nos systèmes de freinage, à ne pas utiliser.

Bien qu'étant miscibles, je déconseille les mélanges de DOT 4 et 5.1, mais aussi de DOT de marques différentes. Autant tiré profit des qualités de chacun à 100%, les flacons permettant de faire largement les vidanges des systèmes avant et arrière.

Dernière remarque, ce sont des liquides corrosifs à manipuler avec précautions, et à ne pas laisser couler les peinture et plastiques.

* A lire, un site dédié 100% au freinage : www.durites-aviation.com


***

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire