ACTUS

Post Top Ad

Your Ad Spot

9° Protection et Aérodynamisme

A l'affût mais dans le confort

Pour les pilotes mesurant plus d’ 1m70, la protection de la bulle d’origine est vraiment limite dès qu'on dépasse les 110 km/h. La 1000 ayant un gabarit un cran au dessus du 750 je pensais pouvoir m'en passer, mais après quelques milliers de kilomètres, j'ai finalement remplacé la bulle pour le plus grand bonheur de mes cervicales.
Bulle Ermax Aéromax sur GSXR 1000

Forme

Comme sur toutes les motos carénées, j'ai choisi une bulle de type double courbure pour deux raisons. La première est aérodynamique et la seconde esthétique. Les bulles dites « HP » (haute protection) qui « se relèvent » en faisant un simple bec de 3 à 5 cm créent des turbulences, allant de la simple
gêne au niveau du casque (bruit, secousses) aux amorces de guidonnage. Les modèles à doubles courbures ne présentent pas ces inconvénients car elles ont un vrai profil aérodynamique.



De gauche à droite : Ermax / Puig / Fabbri

Autre remarque, certains fabriquants ont sortis des modèles fumés, colorés, iridium voire opaques. Le choix vous appartient, mais je ne peux que vous déconseiller l'emploi des modèles autres qu'incolore et fumé clair (comme l'origine). On voit très mal à travers une bulle foncée, et il est primordial d'avoir un champ de vision optimal.


Fabrication

L’épaisseur et le matériau ont leur importance car l’ensemble participe à la rigidité de la tête de fourche, un des endroits où la pression de l’air à l’accélération et en vitesse de pointe est la plus importante. Il existe plusieurs marques proposant des bulles double courbure de qualité : la très réputée Aéromax d' Ermax, la Puig Racing et la Fabbri Solo Pista (à ne pas confondre avec leur "double bubble" dont la courbure est annecdotique en comparaison). Toutes en abs thermoformé, pour avoir testé les 3, ma préférence va à la Puig. 
Tableau comparatif des 3 modèles

***

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Mes motos modifiées