19 févr. 2013

Bien s'outiller - partie 1

Cela fait un certain nombres de pages et d'articles où j'expose les modifications effectuées sur différentes motos, mais pour ça, il faut un minimum d'outillage. En général, le "kit" de départ est des plus maigre, souvent limité à la simple trousse fourni avec la moto. Inutile de dire que cet outillage des plus sommaire, est plutôt destiné à être utiliser en secours.
Je vous propose donc de lister un premier ensemble "de base" qui va vous permettre d'effectuer la grande majorité des entretiens basiques sur votre motocyclette. L'outillage coûte cher, sans parler de viser tout de suite dans du très haut de gamme, il faut trouver un juste milieu pour ne pas se retrouver avec de l'outil "consommable", qui pourrait abîmer vos pièces ou vous blesser.


1. Jeu de clé Allen

La plupart des carénages sont fixés avec des vis à 6 pans creux, vous serez donc amenés à utiliser très régulièrement ce jeu.
Je vous conseille deux modèles au choix :
- Avec l'extrémité dîte "à boule" car cela vous permet de dé/serrer tout en étant désaxé, pratique dans certains recoins de nos motos, mais attention à ne pas exercer un trop fort couple de dé/serrage au risque d'abîmer l'emprunte;
- En , qui permettent une excellente prise en main et un serrage puissant. Mais elles sont aussi plus encombrantes et ne passent donc pas partout.


2. Tournevis

Je suis beaucoup plus adepte de "vrais" jeux de tournevis que des embouts aimantés interchangeables. D'une part le manche est bien dimensionner en fonction de la taille, et d'autre part, il n'y a pas de jeu parasite.
- un ensemble de plats
- un ensemble de cruciformes
En option, vous pouvez vous munir de tournevis dit "Tom Pouce" qui sont courts, tiennent bien dans la paume de la main et autorisent des accès parfois difficiles (en bas de la photo).

3. Clé plates mixte : anglaise + oeil


La clé anglaise est souvent le logo des mécaniciens, pas moyen de faire l'impasse, mais autant choisir encore mieux : la clé mixte. D'un côté vous avez la clé plate standard, et de l'autre la même taille en clé à oeil. Son avantage est double : 12 pans, donc un positionnement plus facile; fermée, vous pouvez la laisser pendre/la bloquer, idéal voire salvateur quand on est seul. Les versions plus  "luxueuses" intègrent un cliquet.














4. Clé à filtre à huile

Encore un outil basique mais à ne pas négliger car vous aurez à vous en servir très régulièrement. 
Elle existe sous différentes formes :
- à sangle métallique, résistante, mais qui peut marquer la peinture noire brillante des corps de filtres;
- à sangle tissu/nylon, qui peut glisser si vous laisser coulez de l'huile dessus mais qui ne raye pas;
- la douille pour clé à cliquets ou dynamométrique, précise, facile d'utilisation, mais dont le modèle ne sera peut-être compatible qu'avec une ou deux références de filtres.


5. Clé à cliquet et douilles

Cela fait parti de l'outillage un peu coûteux au début, qui peut paraître faire doublon avec les clés plates, mais il n'en est rien. C'est d'un grand confort d'utilisation, de précision et de gain de temps, vous pouvez mixer des rallonges et des coudes pour accéder à presque tout.
Les clés sont disponibles avec des carrés de différentes tailles, à choisir en fonction des travaux à effectuer et de la force nécessaire. Les tailles de douilles usuelles pour la moto sont en 1/4", ou 3/8"; mais quand vous serez amenés à intervenir sur l'écrou de roue arrière par exemple, un carré en 1/2" sera nécessaire. Bien sûr on peut jouer des réducteurs, mais cela donne des assemblages scabreux qui ne permettent pas de bon dé/serrages.


6. Les pinces

Outils classiques, ré-utilisables pour tout et pratiques en de nombreuses circonstances. Mais attention, les parties en aluminium nombreuses sur les motos se marquent très facilement, à utiliser donc à bon escient.
Quelques modèles à voir sous la main :
- la fameuse multi-prises qu'on ne présente plus (au centre et ci-dessous);
- la pince-étau qui offre un couple de blocage conséquent, blocable, permettant de libérer une main par exemple (à droite);
- à circlips, pas indispensable mais bien plus efficace qu'un tournevis plat pour sortir et replacer les circlips, et surtout sans les abîmer ni se blesser en rippant (à gauche). Elle peut être équipée de ressort pour aider l'ouverture ou la fermeture, et être coudée pour faciliter l'accès;
- la pince coupante (ci-dessous), très pratique pour les fils de fer, et nombreux rilsans présent sur les motos.


7. Des accessoires indispensables

Béquille d'atelier : La version arrière en premier, pour décoller la roue, tenir la moto droite, graisser la chaîne, etc.


Lampe : au minimum une torche, avec un moyen d'accroche ou une base aimantée, une articulation, et le top en complément : un halogène sur pied. Il est essentiel d'y voir, partout, même si vous travaillez dehors.
Bac de vidange : Pas obligatoirement conçu pour ça, on peut récupérer une bassine ou un vieux jerrican de 10 ou 20L qu'on va couper en deux.
Cutter : avec une bonne prise en main, une recharge de lames et un cran de sécurité.



Lime : Ronde ou plate, c'est le genre d'outils qui dépanne
Mètre : Un modèle simple de 5m enroulable et blocable fait parfaitement l'affaire






Jeu de cales : Utiles pour contrôler les bougies par exemple.
Baguette aimantée : Idéal pour récupérer une vis ou un écrou qui est tombé dans un recoin.
Miroir : Pas toujours évident de se contorsionner, il peut rendre des fiers services.




Flexible : durite en plastique diamètre / mm pour purger vos circuits de frein.
Pinceaux : Un jeu de pinceaux pour le nettoyage
Boîtes de rangement : Les petites boites en plastique utilisées par les traiteurs en supermarché (qui n'ont pas la qualité d'un tupperware), et autre boîte de chocolat en poudre; ou tous récipients assez solides et assez compact qui se ferme pour garder des vis ou des petites pièces de rechange.



Cartons : Vous faîtes livrer les pièces à la maison et les cartons vous encombre ? Pliez-les ou découpez-les, mais ne les jetez pas car ils pourront vous servir (protection au sol, etc).





Chiffons : Ne jetez plus vos fringues déchirées, faîtes en des bandes et stockez le tout dans un carton au garage.


Dans l'article suivant, je vous fais partager une autre gamme d'outils un peu plus spécifiques, dans lequel je parle entre autre de la clé dynamométrique, plutôt indispensable mais un peu coûteuse.


***