14 mars 2013

Les deux font la paire

"A deux, c'est mieux"

Certes, elle était facile et accessoirement fausse puisque je suis la première à dire qu'il vaut mieux être seul(e) que mal accompagné(e)
Mais contrairement à un précédant article, je ne parlerai pas de la place du passager, ou de la passagère, car cela a été assez souvent vu et revu. Par contre on croise, et on parle, beaucoup moins des couple de motards. Etre à deux sur quatre roues ? Oui à condition qu'il s'agisse de deux motos bien sûr ! Pour ceux qui évoluent en duo "classique", si certaines difficultés vous freinent, je vais tenter de vous convaincre de franchir le(s) pas. Nous étions nombreuses en France lors des rassemblements Toutes en Moto, mais il y a encore de la marge pour faire exploser le score.

Couple de GSX-R

Physique

Physiquement parlant, une moto est bien plus équilibrée et saine à conduire lorsqu'il n'y a que le pilote en selle. J'ai même du mal à comprendre comment certains modèles peuvent être homologués biplaces, pour une question de confort certes, mais surtout de sécurité. Non seulement il y a un problème de poids supplémentaire, mais aussi de situation de ce poids qui déplace considérablement le centre de gravité, et enfin le comportement dudit poids qui n'est pas "mort" (mais parfois cela vaudrait mieux...) . Malgré tout, une fois les repères établis, il est bien sûr possible de se déplacer en sécurité à deux sur la même moto. Cependant on reste sur une conduite plutôt restrictive comparée à une conduite solo; voilà pour le côté évident de la chose.


Osmose

Mais il y a un autre aspect, bien plus agréable et pourtant plus difficile à exprimer. En dehors du fait de "taxer" la moto de monsieur ou de faire comme bon vous semble, vous allez découvrir une nouvelle forme de duo. Une fois que vous aurez appris à vous connaître motardement parlant, vous découvrirez un nouveau plaisir : celui de vous déplacer comme une seule et même entité, l'un étant l'ombre de l'autre, à tour de rôle suivant qui ouvre la route. Pas besoin d'intercom, la communication n'a pas besoin de mots dans ces moments-là. Pour faire une comparaison marquante, c'est un peu à l'image des pilotes qui courent ensemble tous les week-ends et dont chacun connait les réactions de l'autre, cela leur permet cette promiscuité qui risque de vous faire aller à la faute si vous tentez la même chose sur circuit avec des inconnus, même en allant incroyablement moins vite. La grosse différence avec vous & votre moitié est qu'il n'y a pas cette concurrence empreinte de testostérone qui serait déplacée et inadaptée sur route. 
Dans ces conditions, il se pourrait que vous trouviez l'osmose à 4, chacun avec sa moto et pourtant l'un avec l'autre; c'est du moins le seul mal que je puisse vous souhaiter !


***