4 août 2017

Une MT-09 en rallye - Les suspensions

Quand on part d'une moto de route, qui plus est en sortant d'une sportive, on a rapidement une liste de modifications assez conséquentes, il faut donc procéder par ordre de priorité. Cette première partie sera donc consacrée aux suspensions.



C'était à mon sens le gros handicap de cette machine, même en utilisation purement routière. Bien qu'étant un certain nombre à partager cette idée, ces propos n'engagent que moi. C'est pourquoi dans le florilège des petites annonces de MT-09, en trouver une qui disposait déjà d'un kit Hyperpro Streetbox a été un facteur déterminant dans mon choix. 








La marque propose un bon rapport qualité/prix/efficacité, avec un kit composé d'un jeu de ressorts de fourche d'un amortisseur arrière. C'est, sur le papier, moins performant qu'un kit de cartouches complètes Andreani et d'un amortisseur EMC (que j'avais déjà testé que la R6). Mais on ne parle pas du même budget, ni des mêmes prestations, étant spécifiques à un usage 100% circuit.


Ce kit ayant à peine quelques centaines de kilomètres quand j'ai récupéré la moto, je me suis chargée d'en finir le rodage. L'efficacité est là, le niveau de prestation pour le prix est plus que concluant, y compris pour du circuit en roulage loisir. Le comportement de la moto se retrouve transfigurée, elle est saine et on peut profiter pleinement de son 3-cylindres joueur. La seule inconnue est de voir comment vieillira l'amortisseur dans le temps.


Malgré tout, la MT-09 restait naturellement propice aux guidonnages, que ce soit sur revêtements endommagés ou à l'accélération. L'ajout d'un amortisseur de direction, pour l'occasion de la même marque, s'avère être un vrai gain au roulage; voir indispensable si on veut rouler sans arrières pensées.


Compte tenu du côté joueur naturelle de la Yamaha, ayant déjà testé la version RSC, j'ai préféré installé la version CSC pour un maximum d'efficacité. Les nombreux réglages disponibles permettant de trouver un compromis idéal sans durcir la direction. La moto est précise et rigoureuse, le placement de l'avant se fait en confiance et il n'y a plus ces mauvaises surprises à l'accélération sur les revêtements de qualité aléatoires.

Dans cette configuration, la MT-09 semble enfin aboutie comme elle le mérite, pour notre plus grand plaisir.

A suivre : La position de pilotage.

***