ACTUS

Post Top Ad

Your Ad Spot

15 juil. 2020

Dans ton garage : les fournitures indispensables

Permis A2 en poche depuis peu ou A depuis quelques temps plus anciens déjà, vous vous êtes rendus compte qu'on ne pouvait pas "laisser traîner" sa monture comme on le fait avec une vulgaire boîte à roues. Ou alors, si vous le pensez encore, cet article est fait pour vous amener à réviser, un peu, votre point de vue.

L'idée est de proposer une liste de fournitures indispensables à l'entretien basique de votre destrier. Cet article n'a pas la prétention de vous équiper comme un professionnel, mais constitue un point de départ pour soigner votre belle, ne pas être pris au dépourvu, gagner en autonomie pour éviter de filer chez le concessionnaire une bricole.

Essence F - Nettoyant chaîne - Nettoyant frein - WD40
Brosse à chaîne - Lunettes et gants de protection

Pour entretenir


1. Graisse de chaîne

C'est probablement LE premier produit que vous achèterez, impossible de s'en passer pour entretenir votre transmission secondaire. Bien sûr, Harleyistes (avec les courroies) et Béhèmistes (avec les cardans), vous pouvez passer votre chemin.
Le choix de la graisse est souvent voué à milles débats, on veut qu'elle colle mais pas trop, qu'elle tienne bien la pluie, qu'elle ne projette pas et qu'elle soit peu coûteuse. Bref, je vous laisse vous faire votre expérience pour trouver le saint Graal entre Motul, Ipone, et consort; voici la mienne : la Profi Dry Lube..
Graisse Profi Dry Lube
Graissage d'après ballade, sur tapis environnemental, avec carton de protection.
  • Conseils d'utilisation :
- Vous munir d'un carton pour protéger les éléments de la moto autour
- Chercher le maillon serti comme point de départ pour avoir un repère
- Graisser juste après la ballade: la chaîne chaude favorise la pénétration de la graisse entre les maillons
- Graisser par l'intérieur des maillons sur la partie inférieure: pour limiter les projections par centrifugation au roulage
  • Tarif : à partir de 10 € les 400 ml


2. Nettoyant chaîne

On y pense moins souvent, mais à force de graisser, re-graisser et sur-graisser sa chaîne, il arrive un moment où il faut également la nettoyer. Une option "low cost" consiste à utiliser de l' essence F. C'est en effet assez efficace avec une petite brosse à poils durs. Néanmoins, je trouve la puissance du gaz propulseur des aérosols très efficace et agréable à l'usage, qui chasse bien les saletés coincées. De plus, les nettoyants de chaîne sont prévus pour ne pas endommager les joints toriques des maillons.
  • Conseils d'utilisation :
- Vous munir d'un carton pour protéger la moto des projections, ce sont des dégraissants puissants qu'ils faut éviter de laisser couler sur les vernis et peintures
- Protéger le sol avec un bac car tout va couler
- Protégez-vous les yeux (lunettes / visière) et les mains (gants), pour éviter brûlures et dessèchements
  • Tarif à partir de 10 € les 400 ml


3. Nettoyant frein

Un peu comme le nettoyant chaîne, on pense peu au nettoyant frein. Pourtant c'est un réel allié. Souffler ses étriers de freins (même si c'est à la station service avec le gonfleur à pneus), et nettoyer ses disques fait partie de l'entretien courant à faire entre les vidanges. Évitez absolument de toucher vos disques, déjà pour ne pas vous brûler si vous venez de rouler et ensuite pour ne pas y déposer du gras de vos doigts.
  • Conseils d'utilisation :
- Vous munir d'un chiffon non pelucheux pour l'imbiber (pas besoin de le noyer) de nettoyant frein et passer le chiffon sur les disques
- Penser à faire les 2 côtés des disques et l'arrête, sur tout son périmètre
- Vous protéger les yeux (lunettes / visière) et les mains (gants), pour éviter brûlures et dessèchement
  • Tarif à partir de 10 € les 400 ml


4. WD40 - Multifonctions

WD40 est aujourd'hui avant tout une marque qui propose différents types de produits, dont une gamme dédiée à la moto avec les produits cités plus haut. Mais WD40 est surtout connu pour son produit phare multifonctions (à ne pas utiliser sur votre chaîne de transmission).
Ce produit est capable de : protéger les parties rouillées, supprimer les grincements (par exemple sur les chevilles articulées des bottes de pistes), repousser l'humidité, lubrifier (par exemple des câbles), éliminer la graisse et la saleté.
Je vous confesse que je n'en suis pas fan comme beaucoup, et je l'utilise assez peu. Ce n'est pas un mauvais produit loin de là, mais attention à ne pas l'utiliser à tord et à travers. De plus, je n'aime pas sa texture, ni le film qu'il laisse sur les pièces, ni son odeur. Je le dédie surtout à dégripper des vis récalcitrantes, préserver certaines pièces de l'humidité comme les serrures neiman, protéger les connectiques capricieuses, et parfois éliminer des traces récalcitrantes sur les carters ou le bras oscillant.
  • Conseils d'utilisation : 
- Eviter de s'en mettre dans les yeux
- Eviter d'en laisser tomber au sol dans votre garage, c'est très glissant
  • Tarif à partir de 5 € les 200 ml

Frein-filet et anti-seize

5. Frein-filet

A partir du moment où vous aller commencer à démonter un élément, ou vouloir en refixer un, le frein-filet sera votre ami! Son rôle: bloquer la vis, comme le ferait une colle, mais pas définitivement. Tout bon ducatiste en a sous la selle et dans le garage, car les vibrations des twins transalpins mettent à mal le serrage des vis et boulons. Mais il est aussi important pour les autres marques de moto car certaines fixations de sécurité l'impose. De nombreuses fréquences de vibrations occasionnent les desserrages intempestifs. Référez vous au manuel de votre moto pour savoir quand en utiliser, et lequel, car il existe un frein-filet "fort" alias le rouge et un "faible" alias le bleu. Pour toute la visserie classique de maintien léger, on utilise du bleu, référence 243 chez Loctite.
  • Conseil d'utilisation : à déposer en goutte sur le filetage, pas besoin de le noyer au risque de peiner au futur démontage.
  • Tarif à partir de 12 € les 5 ml


6. Graisse cuivre

Ayant hésité un moment à la citer parmi les indispensables, vous pourrez éventuellement faire l'impasse de cette fourniture dans un premier temps. Cette graisse, également appelée "anti-seize", est utilisée sur certains assemblages vissés ou boulonnés pour éviter le grippage, réduire l'oxydation et aussi assurer l'étanchéité sur un emboîtement. 
On l'utilise principalement sur la visserie aluminium, les vis d'étriers et les assemblages de manchons d'échappement. A l'achat d'une ligne ou d'un silencieux de grande marque, un petit tube de cette graisse est souvent fourni.
  • Conseil d'utilisation : c'est une graisse qui s'étale très bien, allez-y avec parcimonie lors de l'utilisation, car elle est aussi onéreuse.
  • Tarif : à partir de 13 € les 150 grs 


Pour rénover


1. Belgom alu / titane

Après avoir essayé un certain nombre de marque, je suis toujours revenue à Belgom. Leur flacon est souvent un peu plus cher, mais l'efficacité est là. La référence sera à choisir en fonction du métal que vous souhaitez traiter, la version "Alu" passe presque partout (sur acier inox aussi). Cette crème a pour but de nettoyer et redonner le brillant à vos pièces métalliques (échappement) ou polies (jantes). Après polissage et plusieurs passes, vous pourrez même approcher le rendu "miroir" si le cœur - et la patience - vous en dit.
Belgom & Polish, appliqués au gant de toilette

  • Conseils d'utilisation :
- Etre patient !
- Bien déposer la crème avec un chiffon propre (ou coton) en faisant des petits cercles
- Laisser sécher et frotter la crème avec un autre chiffon propre (ou coton, ou gant de toilette) toujours en décrivant des petits cercles
  • Tarif à partir de 15 € les 250 ml


2. Polish

N'attendez pas un effet miracle d'un polish sur une rayures qui a dépassé l'épaisseur du vernis. En matière de publicité, ils sont meilleurs les uns que les autres, et je n'ai pas eu l'occasion de tout tester. Je garde un bon souvenir de l'efficacité d'un GS27.
Certains polish ont double rôle: effacer les micro-rayures, et limiter l'accroche de la saleté et des insectes. Référez-vous à la notice de chacun pour appliquer le mode opératoire décrit par le fabricant. La méthode d'application est aussi importante que la composition du produit.
  • Tarif à partir de 8 € les 400 ml (tarif très variable suivant les marques)



Les tissus & co


1. Chiffons multi-usages

Cela peut sembler être un détail, mais c'est réellement une fourniture de base. Si vous n'avez pas d'anciens vêtements et/ou draps à découper, des sacs de chiffons sont vendus en magasin de bricolage. Attention aux versions faisant des fils ou autre peluches, cela peut se coincer un peu partout dans les recoins de la moto et s'avérer pénible à retirer.
  • Tarif : à partir de 5 € le kilo 
Microfibre, chiffons, et tapis environnemental

2. Peau de chamois

Pour un rendu au top après le lavage et le rinçage, une seule arme : la peau de chamois. Pardon aux amis vegan, mais il y a une réelle différence. Elle s'utilise humide et bien essorée (et aussi bien assouplie), pour un rendu parfait.
Attention à ne pas la salir de résidus gras, car elle risque de ne pas être récupérable.
  • Tarif à partir de 6 € (30x40 cm)


3. Micro fibre

Là aussi un incontournable, je ne la trouve pas aussi efficace que la peau de chamois sur la carrosserie, mais on s'en approche grandement. De plus, cette matière textile est très adaptée à l'utilisation des crèmes rénovatrices type Belgom et polish. Elles sont facilement lavables, et peu coûteuses à l'achat.
  • Tarif à partir de 2,5 € (40x40 cm)


4. Rouleau de papier

Libre à vous d'épuiser le stock de papier essuie-tout, mais cela serait dommage. Ce papier n'est pas le plus adapté, en tant que super absorbant, il se charge vite de produit et a tendance à se détériorer également. Préférez les gros rouleaux de papiers plus grossiers vendus en magasins de fournitures, ils sont également plus rentables.
  • Tarif à partir de 6 € les 2


5. Tapis environnemental

Au même titre que le frein-filet ou l'anti-seize, ce type de tapis n'est pas un indispensable en premier achat. Il a cependant de nombreux avantages, en dehors de son look quand on voit sa moto dans le garage :
- il absorbe les éventuelles fuites de liquide, car homologué pour le rallye ou la course de côte, il est capable d'absorber au moins 1 litre de liquides. Cela peut servir pour préserver votre sol et ainsi récupérer votre caution;
- il vous isole du sol quand vous travaillez sur votre moto, en hiver c'est toujours ça de pris;
- il limite la dispersion des vis et écrous que vous faîtes tomber au démontage;
- la béquille, latérale ou centrale, a moins de chance de glisser.
Une version moins coûteuse (mais aussi moins performante) peut également être découper dans un morceau de moquette.
  • Tarifà partir de 50 € 


Pour vos mains


1. Savon

Une version rustre du lavage de mains en garage est la combinaison du nettoyant frein dans du papier. Même si vos mains seront dégraissées, votre peau va encore moins apprécier que l'usage intensif de gel hydroalcoolique en période de COVID-19...
Si vous n'avez pas de point d'eau dans votre garage, prévoyez une bouteille ou un bidon d'eau, pour accompagner un savon dédié. Il peut être en gel avec des micro-billes, en pâte, en copeaux, en poudre. Car ce n'est pas avec votre savon de Marseille, si authentique soit-il, que vous récupérerez la graisse chargée et collante sur vos mains et sous vos ongles.
  • Tarif à partir de 12 € le litre
Lingettes, Savon micro-billé, rouleau de papier


2. Lingettes

Alternative au savon quand vous n'avez pas de point d'eau à disposition: les lingettes imprégnées. Plusieurs marques en propose, j'ai acheté des IPONE Wip'Hand dernièrement, qui en plus d'être efficaces sont parfumées. Cela revient - beaucoup - plus cher à l'usage que le savon, mais c'est aussi - beaucoup - plus pratique.
  • Tarif à partir de 22 € les 40 lingettes



Pour aller plus loin, après les dépenses que vous ferez en fournitures: vous pouvez aussi songer à investir dans un peu d'outillage, auquel j'avais d'ailleurs consacré une petite série. 

***

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Mes motos modifiées